Pluton révélée

Publié le par Didier Favre

la planète naine Pluton vue par la sonde New Horizons, le 14 juillet 2015.

la planète naine Pluton vue par la sonde New Horizons, le 14 juillet 2015.

Clyde Tombaugh
Clyde Tombaugh

Il a fallu tout ce temps à l'humanité pour découvrir le visage de l'ex-neuvième planète du système solaire.

En effet, jusque là, toutes les planètes du système solaire ont été visitées par des sondes spatiales. De ces visites, nous avons pu en déduire que tous ces mondes ne sont pas semblables les uns des autres mais, au contraire, très différents. C'est la grande leçon que nous pouvons tirer de cette formidable épopée qu'est la conquête spatiale. Encore une fois, la nature nous montre un monde différent des autres avec le survol de la planète naine Pluton.

Ironie du sort, la sonde New Horizon fût lancée au moment où l'Union Astronomique Internationale déclassait au rang de "planète naine" l'unique planète découverte par un américain, Clyde Tombaugh, à l'époque astronome amateur. Les dernières données reçu par la NASA de cette sonde montre que l'astre glacé possède un diamètre de 80 km supérieur à ce que nous l'estimions avant aujourd'hui.

PLUTON DECLASSEE

Au début des années 2000, le nombre des découvertes d'objets au-delà de l'orbite de Pluton grandissait de manière importante si bien qu'il allait rapidement devenir difficile de déterminer les limites du système planétaire. De plus, ces objets semblaient être de tailles plus ou moins proches de la planète Pluton. Combien de plutons allions-nous découvrir ? Il semblait que plus nous nous éloignons de l'orbite de Pluton et plus nous allions rencontrer d'astres glacés dont la composition serait situé à mi-chemin entre celle des astéroïdes et celle des comètes.

Bref, très rapidement, nous risquions de nous heurter à une déstructuration dans l'organisation du système planétaire. La question qui était donc posée était de savoir comment définir une planète.

Le 24 août 2006, l'U.A.I (Union Astronomique Internationale) se rassemble pour établir une nouvelle définition que ce qu'est un planète. Sous quelles conditions peut-on désigner un corps céleste comme étant une planète ? Cette définition n'est valable que pour notre système solaire.

DEFINITION D'UNE PLANETE

Une planète est un corps céleste qui doit répondre à trois conditions :

- Il doit être en orbite autour du Soleil

- Il doit avoir une masse suffisante pour parvenir à un équilibre hydrostatique (sa masse doit lui permettre d'atteindre une forme sphérique)

- Il doit avoir "nettoyé" le voisinage de son orbite.

C'est cette dernière condition qui a disqualifié Pluton du rang des planètes. En effet, si l'on fait l'inventaire des corps célestes qui orbite au-delà de l'orbite de Neptune, nous nous rendons compte que de très nombreux corps célestes orbitent à des distances équivalentes du Soleil. Pluton, n'est donc pas la seule sur son orbite et n'est donc plus considérée comme une planète à part entière mais comme une planète naine.

POURQUOI PLUTON S'APPELLE-T-ELLE PLUTON ?

Clyde Tombaugh découvrit la planète Pluton en comparant des plaques photographiques d'une région du ciel suspectée comme abritant la fameuse planète X. En effet, le comportement de la planète Neptune trahissait la présence d'une corps céleste encore jamais observé. Lorsque Pluton effectue deux orbites, la planète Neptune en effectue trois ! C'est ce qu'on appelle une résonnance 2:3.

Cette découverte fût effective en 1930, année même durant laquelle Walt Disney créa le personnage de dessin animé, Pluto.

A l'époque, Pluton n'était pas encore nommée ainsi mais comme la planète X et était très populaire.

Alors que son grand-père lui lisait la nouvelle de la découverte, Venetia Burney qui avait onze ans était passionnée d'astronomie et de mythologie. Elle proposa le nom de Pluton dans la tradition des noms mythologique des dieux grecs déjà donnés aux autres planètes. L'idée séduisantes fût soufflée par le grand-père à un astronome de l'observatoire Lowell. Le nom fût ainsi adopté !

La coïncidence des événements fût à l'origine d'une légende urbaine racontant que Venetia Burney nomma la planète comme le personnage de dessin animé. En fait, lorsque Venetia proposa ce nom, le personnage de Walt Disney n'existait pas encore.

Pour compléter cette anecdote, le Grand-Oncle de Venetia était déjà à l'origine des noms des satellites de la planète Mars, Phobos et Deimos. Donner un nom aux astres est une véritable affaire de famille chez les Burney.

UNE PROUESSE POUR NEW HORIZONS

Petit calcul pour se rendre compte de la prouesse de New Horizons :

La distance Terre/ Lune est de 384 000 km.

La Terre mesure 12 756 km de diamètre.

Ainsi, on obtient 384 000 / 12 756 = 30,10.

On en déduit que si la Terre mesurait 1 cm, la Lune serait située à 30.10 cm de celle-ci. A titre indicatif, la Lune mesurerait environ 2/7 de cm.

Le Soleil étant 400 x plus loin de nous que la Lune, celui-ci serait situé à 120 mètres environ et mesurerait 109 cm de diamètre.

Pluton est à 39 U.A (Unité Astronomique) en moyenne du Soleil soit 39 x la distance Terre-Soleil. Pluton serait situé à 39 x 120 m soit environ 4.7 km.

Depuis, la Terre, une petite sonde qui serait imperceptible à l'œil nu si la Terre faisait un cm de diamètre a parcouru l'équivalent de 3.9 km jusqu'à ce petit grain de gros sel que serait Pluton avec une échelle d'une Terre mesurant 1 cm de diamètre ! C'est fou, non ?

PLUTON, UNE PLANETE NAINE DOUBLE

En ce 14 juillet 2015, la sonde New Horizons est passée à moins de 12 500 km de Pluton. A cette occasion, la sonde en a profité pour photographié son principal satellite naturel, Charon.

Les images obtenues lors de cette mission sont 1 000 fois supérieures en résolution que celles obtenues par le télescope de Hubble !

Actuellement, la géologie semble montrer la présence de glace et de roche à la surface des deux astres. Il faudra attendre que les données soient dépouillées par les géo-planétologues afin de connaître la vraie nature des éléments qui compose la surface de la planète naine et de ses satellites.

Dans les prochains jours, New Horizons devraient nous faire parvenir son lot d'informations qui nous permettront de mieux connaître la géologie de la planète naine et de ses satellites. Il est important, pour les scientifiques, de connaître la composition de Pluton car cette dernière est le premier objet trans-neptunien observé avec autant de précision et faisant partie de la ceinture de Kuiper ; disque d'objets célestes cernant le système solaire.

Stay tuned !

On pourrait loger la Terre et la Lune côte-à-côte entre Pluton et Charon, le principal satellite naturel de la planète naine ; à droite, la meilleure image obtenue du couple Pluton-Charon On pourrait loger la Terre et la Lune côte-à-côte entre Pluton et Charon, le principal satellite naturel de la planète naine ; à droite, la meilleure image obtenue du couple Pluton-Charon

On pourrait loger la Terre et la Lune côte-à-côte entre Pluton et Charon, le principal satellite naturel de la planète naine ; à droite, la meilleure image obtenue du couple Pluton-Charon

Publié dans articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article